Haut
 

Permis de conduire

Permis de conduire

Dès le diagnostic de sclérose en plaques posé, il est nécessaire de passer une visite médicale d’aptitude à la conduite. C’est une obligation légale basée sur une exigence de sécurité routière. Cette visite est gérée par la Préfecture dont vous dépendez.

Vous devez tout d’abord récupérer la liste des médecins agréés. Cette liste est disponible sur le site Internet de votre Préfecture ou disponible sur place et par courrier. Certaines préfectures donnent également les coordonnées des médecins par téléphone.
Vous devez ensuite prendre rendez-vous avec l’un des médecins en lui précisant la raison de votre visite. Il vous fera passer un test psychomoteur rapide et remplira un document qu’il fournit. Ce document bleu comportera la mention «Apte», «Apte avec restriction» ou «Inapte». En dehors de très lourds problèmes de vue, cette visite est une simple formalité.
Cette aptitude sera temporaire, de 1 à 5 ans. Avant l’expiration de ce délai vous devrez repasser une visite et ainsi de suite. Muni de ce papier bleu, qui vaut permis, vous devrez vous rendre à la Préfecture afin qu’elle vous fournisse un nouveau permis.

Cette visite devrait être gratuite conformément à l’article L.243-7 du code de l’action sociale et des familles. Pourtant les médecins vont vous réclamer 33 euros. Il faut réclamer un reçu auprès du médecin et demander le remboursement auprès de la Préfecture. Pour cela, il suffit d’écrire en lettre simple en joignant un justificatif de votre situation de handicap (RQTH, notification d’invalidité, etc). En cas de refus de la part de la MDPH ou pour toute question, contactez le Pôle Solidarité de l’AFSEP.

À télécharger